LE COMPTE RENDU DE LA REUNION DE PARTAGE

#1
Partage du diagnostic Plan Climat
de Sète Agglopôle

Jeudi 23 mai 2019

Réunis à Sète, pour un atelier de partage du diagnostic, les participants ont pu revoir l’ensemble des propositions faites jusqu’à présent, lors des premières concertations et sur le Forum numérique dédié au Plan Climat.
Ils ont pu les critiquer, les modifier, les enrichir ; et ont notamment souligné l’importance, pour eux, des enjeux
 de rénovation énergétique du bâti,
 du développement des nouvelles énergies,
 et des émissions de gaz à effet de serre liées aux transports
Sur ce dernier point, ils ont été invités à participer à la concertation en cours, lancée sur le Plan de développement urbain (PDU), qui rentre cet été dans la phase d’enquête publique – et qui, bien sûr, sera couplée avec les réflexion menées dans le cadre du Plan climat.
On lira ci-dessous le résultat de ce travail de partage du diagnostic, les différents enjeux qui ont été soulignés, et les propositions faites.


1. Thème bâtiment / habitat

Sensibiliser les habitants
■ Mieux faire connaître l’espace information-énergie, et en renforcer les moyens
■ Développer des moyens de sensibilisation des habitants
■ Encourager la réalisation de diagnostics énergétiques pour les rénovation, proposer un agrément pour les entreprises effectuant les diagnostic pour garantir la qualité.
■ Sensibiliser les citoyens pour qu’ils connaissent les dispositifs d’aide existants.
■ Travailler avec les syndics et les conseils syndicaux des copropriétés, pour inciter les copropriétés à effectuer des travaux de rénovation thermique
■ Valoriser les rénovations performantes (certification…)
■ Développer des formations pour les architectes, artisans et les entreprises du BTP (rénovation, écoconstruction, usage de matériaux locaux biosourcés…)
■ Fournir aux professionnels des informations sur les aides auxquelles leurs clients peuvent prétendre

Accompagner la rénovation du bâti existant
■ Mettre en place un plan de rénovation des bâtiments anciens : un appui technique, un contrôler les résultats, etc.
■ Développer les aides financières pour les travaux de rénovation énergétique.
■ Développer des aides financières spécifiques pour les rénovations et nouvelles constructions faisant l’objet d’une certification plus exigeante que la réglementation en vigueur
■ Accorder des aides aux habitants pratiquant l’auto-rénovation – au même titre que ceux qui font appel à des entreprises
■ Développer un agrément à destination des entreprises locales compétentes pour la rénovation énergétique
■ Encourager l'usage d'éco-matériaux
■ Optimiser les travaux de rénovation, en incitant à coupler le ravalement et l’isolation par l’extérieur.
■ Rénover et construire les bâtiments et immeubles en utilisant les principes de l’architecture biomimétique (ou bio inspirée) pour économiser l’énergie lorsqu’ils seront en fonctionnement.
■ Améliorer la gestion de l’eau dans le bâti.
■ Encourager la végétalisation des toitures et la récupération d’eau.
■ Développer des habitats collectifs avec des jardins et des espaces partagés.

Rénover les systèmes de chauffage
■ Encourager les rénovations des systèmes de chauffage après des diagnostics énergétiques pour préconiser les solutions les plus efficaces.
■ Remplacer les énergies fossiles -gaz et fioul- par des énergies propres

Agir sur les nouvelles constructions
■ Favoriser les nouveaux bâtiments avec des normes HQE, BBC ou maison passive.
Sur l’énergie dans les bâtiments :
■ Favoriser les projets de construction à énergie positive.
■ Favoriser l’utilisation d’énergies renouvelables pour les nouveaux logements (dont le solaire photovoltaïque).
■ Limiter ou interdire la climatisation et promouvoir ses alternatives (notamment le puits canadien).
■ Développer la végétalisation du bâti (toitures et murs).
■ Encourager le recyclage des déchets de chantiers et développer des véhicules de chantier moins polluants.

Remodeler l’urbanisme et l’aménagement
■ Préserver les espaces verts ; végétaliser ; respecter les trames vertes et bleues
■ Créer des écoquartiers.
■ Intégrer et renforcer les enjeux air-énergie-climat dans les documents d’urbanisme (SCoT, PLH, PLU…) et dans l’OPAH/PIG
■ Développer les jardins sur les toits et végétaliser les constructions.
■ Augmenter les surfaces végétales et les surfaces perméables au sol : réserver des emprises foncières dans les documents d'urbanisme.
■ Mettre en place des ruches en ville.
■ Offrir des « permis de fleurissement » aux habitants, leur permettant de verdir leur environnement
■ Travailler avec l’Architecte des Bâtiments de France et modifier les règles d’urbanisme, afin de facilter l’implantation de panneaux solaires sur l’habitat
■ Favoriser l’habitat participatif.
■ Réfléchir à l’accessibilité en transports en commun et avec les modes actifs (pistes cyclables sécurisées) avant tout nouveau projet de logement.
■ Aménager le territoire en suivant les principes du biomimétisme.
■ Éteindre l’éclairage public la journée, expérimenter des détecteurs de présence pour limiter les consommations.

Lutter contre la précarité énergétique
 Lutter contre les logements insalubres
Favoriser les usages domestiques plus sobres en énergie
 Sensibiliser les particuliers à la chasse au gaspillage dans les habitats et aux économies financières associées à la transition énergétique
 Mettre à disposition des animateurs dédiés
 Limiter la pollution atmosphérique due aux logements (chauffage au bois dans de mauvaises conditions)

Améliorer la performance énergétique du secteur tertiaire
■ Mieux gérer les consommations d’énergie dans les centres commerciaux (climatisation, magasins, portes ouvertes) et interdire les néons allumés la nuit.
Rendre exemplaires les bâtiments et l’éclairage publics
■ Mettre à disposition des mairies des cahiers des charges pour les nouvelles constructions
■ Systématiser des éclairages publics plus efficients (LED) et les orienter uniquement vers les zones à éclairer.
■ Réduite l'éclairage public de 1h à 5h du matin.
■ Effectuer les rénovations énergétiques des bâtiments publics (écoles, centres de loisirs, mairies…).
■ Rendre les bâtiments publics autonomes en énergie.
■ Généraliser les détecteurs de présence dans les bâtiments publics.


2. Thème agriculture et consommation

Favoriser les techniques agricoles les moins polluantes
■ Adapter les cultures au climat local.
■ Diversifier les cultures locales et réhabiliter les anciennes variétés agricoles végétales et animales.
■ Encourager l'agriculture de semis direct et de conservation des sols ; et l'agriculture biologique
■ Exonérer les exploitations bio de la taxe sur le foncier non bâti
■ Développer la permaculture sur le territoire.
■ Développer l'agriculture urbaine sur le territoire
■ Valoriser les friches pour l’agriculture.

Accroître la capacité de séquestration carbone du territoire
■ Favoriser les techniques de conservation des sols
■ Remettre en cause le projet d’arrière- port
■ Verdir le territoire

Faciliter l’adaptation au changement climatique
■ Travailler avec les conchyliculteurs pour faciliter leur évolution, et leur transition énergétique
■ Préserver l’étang de Thau et les milieux marins et humides
■ Soutenir les pêcheurs afin qu’ils puissent évoluer facilement vers des matériels et des pratiques plus « durables »

Réaliser des économies d’eau
■ S’inspirer des bonnes pratiques des pays arides et choisir des variétés résilientes pour les cultures et les espaces verts
■ Développer la récupération des eaux de pluie pour l'agriculture et pour les jardins publics

Mesurer les impacts de l’agriculture sur la biodiversité
■ Mener des études sur les abeilles dans le territoire


3. Thème économie locale/ consommation

Sensibiliser le monde économique et soutenir les efforts de RSE
■ Renforcer les formations - qualifications « durables » des agents économiques locaux
■ Réduire le bilan carbone des Zones d’Activité
■ Développer l’économie circulaire et les mutualisations
■ Réduire, réutiliser et valoriser les déchets du BTP et de l’économie locale

Sensibiliser les consommateurs, en faveur d’une consommation responsable
■ Soutenir les producteurs locaux.
■ Développer les circuits courts et la vente directe
■ S'approvisionner pour les cantines chez des producteurs locaux et en produis issus de l'agriculture biologique.
■ Soutenir les commerces de proximité
■ Développer les achats responsables des pouvoirs publics

Réduire et optimiser la gestion des déchets, dans une perspective zéro carbone
■ Mettre en place des plateformes de récupération sur les sites des supermarchés.
■ Mettre en place la collecte des bio-déchets.
■ Réduire les déchets à la source : facturation individualisée; composteurs collectifs; repenser les modes de fonctionnement des déchetteries.
■ Équiper chaque déchetterie d'une ressourcerie – permettre également aux particuliers de récupérer en déchetterie ce qui peut l’être
■ Multiplier les Repair cafés sur le territoire



4. Thème nouvelles énergies


Développer l’éolien
■ Développer l’éolien offshore
■ Développer les « arbres éoliens ».

Développer le solaire
■ Évaluer les surfaces disponibles sur les toits (écoles, hangars, entrepôts, usines, hypermarches<<…) pour l’installation de panneaux photovoltaïques.
■ Développer les projets photovoltaïques sur les toits plats bien situés (bâtiments publics, centres commerciaux, zones industrielles).
■ Soutenir l’installation de parcs solaires portés par des groupements « participatifs ». Identifier les opportunités, les terrains disponibles, les budgets d’investissement et de fonctionnement, les financements (communes, autres collectivités, la faisabilité juridique…
■ Développer les sols solaires en bordure de route et sur les délaissés (anciennes friches, bassin de rétention…)
■ Couvrir les parkings (privés et publics) de panneaux photovoltaïques

Développer la géothermie
■ Etudier les potentiels de géothermie sur le territoire

Développer les utilisations de la biomasse, en méthanisation ou en bio carburants
■ Développer la production énergétique à partir des algues.
■ Développer la biomasse, et notamment la méthanisation - en intégrant déjà dans les projets les opportunités qu’offrira la collecte obligatoire des fermentescibles par les communes, à compter de 2025

Autres
■ Développer des réseaux publics d'énergie, réseaux de chaleur et/ou de froid alimentés en ENR
■ Développer les solutions hydrogène ; notamment : développer l'hydrogène « vert » fabriqué à partir des ENR.
■ Développer la filière du réemploi des batteries pour des solutions alternatives.
■ Développer la récupération du chaud et du froid.
■ Optimiser la valorisation énergétique de l’UVE
■ Développer la récupération de l'énergie mécanique
■ Rendre plus « écologique » la flotte de l’Agglopôle et des communes

Mettre en place une stratégie territoriale pour le développement des Energies renouvelables
■ Avoir une meilleure connaissance du potentiel de développement des ENR sur le territoire
■ Diversifier la production des énergies sur le territoire.
■ Développer des ENR dans les zones d'activités gérées par l'agglomération.
■ Favoriser voir imposer le développement des ENR dans les documents d'urbanisme.
cron